LES FEMMES AU CRFCK

LES FEMMES AU CRFCK

Le centre régional de formation de canoë-kayak (CRFCK) de L'Argentière-la Bessée privilégie la mixité dans ses effectifs. Dans un
monde d'hommes majoritairement, le directeur du centre, Didier Lafay, a fait le choix d'intégrer des femmes dans son équipe.

Ainsi, depuis le mois de septembre, c'est Laura Rocher qui a rejoint le staff des formateurs. Âgée de 29 ans, elle est formatrice de canoë-kayak, mais également référente pédagogique des formations aux sports d'eau-vive. Avant d'en arriver là, la jeune femme a eu un parcours professionnel assez atypique. Elle a d'abord fait des études universitaires de droit durant trois ans, suivies de l'intégration d'un cursus à Science-Po pour une quatrième année.
Laura Rocher, titulaire du DEJEPS Après un master en Politique publique et un accompagnement de lycéens en situation de handicap en vue de les aider à constituer un projet professionnel, elle s'est reconvertie, il y a deux ans, en préparant le diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DEJEPS) canoë-kayak en eauvive dans le centre de formation qui l'emploie .aujourd'hui.
Laura Rocher bénéficie d'un CDI à plein-temps et le directeur du centre se dit ravi de ce recrutement. C'est donc la troisième femme de l'équipe, après Carine Olry, qui s'occupe de la gestion financière, de facturation et du social, et de Sabine Fioroni, qui est chargée de la gestion administrative ainsi que de la recherche et du suivi des financements des formations.

Fichier attachéTaille
PDF icon crfck.pdf249.23 Ko
Mots Clés: